mercredi 25 mai 2016

Green, vous avez dit Green ?

Le fabricant de systèmes de chauffage Vaillant a mené une large enquête auprès de 13500 européens de 13 pays différents pour mieux connaître leur attitude environnementale. Il en ressort un premier baromètre riche d'enseignements. On y découvre par exemple que les Italiens semblent les meilleurs pour convaincre les autres d'adopter une "green attitude" ou que les Français sont peu concernés par les organisations environnementales... Vaillant propose également de tester son propre "Green iQ" et de le partager. 
Profitons-en pour faire un zoom sur certaines solutions que les industriels développent pour que notre confort rime avec  respect de la planète. A commencer par Vaillant qui a fait de ce "Green iQ" un label estampillant 3 de ses produits particulièrement performants  et peu gourmands en énergie. 
Economiser les ressources naturelles, c'est également un sujet sur lequel travaillent les équipes
Clean air, un revêtement mural assainissant, Systexx.
Recherche et Développement de France Air, spécialiste du traitement de l'air, qui propose aujourd'hui un système de récupération de chaleur à partir des eaux usées.
En parlant de qualité de l'air, on peut noter chez le fabricant allemand Systexx, un nouveau revêtement mural assainissant Clean air ; Clean air est le seul revêtement mural du marché à avoir passé avec succès les tests de la norme ISO 16000-23 relative à la réduction du taux de formaldéhydes dans l’air.
Préserver l'environnement c'est aussi penser en amont la chaîne de recyclage et dans le secteur du bâtiment le défi est de taille. Siniat, producteur de plaques de plâtre propose Eco-plâtre, un système de collecte des déchets de plâtre issus de la démolition, de la rénovation et de la construction. En 4 ans, le programme Eco Plâtre a permis de recycler plus de 52 600 tonnes de déchets, l’équivalent de plus de 6,5 millions de plaques de plâtre !

lundi 2 mai 2016

Vérandas, tout ce qu'il faut savoir...


Véranda Reynaers Aluminium.
L'arrivée des premiers beaux jours nous rappelle que pouvoir vivre en harmonie avec la lumière du jour est un luxe accessible grâce à la plus jolie des extensions : la véranda.

Pour savoir comment la choisir, le fabricant et spécialiste de l'aluminium Reynaers nous donne ses astuces de pro : les points à valider, les bonnes questions à se poser, l'orientation à privilégier, comment la rendre - et la garder - confortable... 
Autant d’indications précieuses pour réussir sa véranda.

LES 6 EXIGENCES A SATISFAIRE EN PRIORITE :
• Une isolation thermique satisfaisante
• Une transmission maximale du flux lumineux dans la véranda et les pièces attenantes
• L’atténuation de l’éblouissement
• La lutte contre l’échauffement et l’effet de serre
• Obtenir un faible niveau de réflexion sonore
• Optimiser l’entretien des surfaces

FORMES ET STYLE, PLACE À L’IMAGINATION !
De plain-pied pour un maximum de surface vitrée ou posée sur un muret, toiture transparente ou opaque, lignes épurées ou ornements victoriens, tout peut se décider en fonction de ses goûts et du style de la maison. Les proportions de la véranda doivent être en harmonie avec le volume attenant et les menuiseries qui se trouvent tout près (fenêtres, portes-fenêtres et portes d’entrée). Il existe trois grands types de disposition :
• en appui : en forme de «L» ce type de véranda habille un angle rentrant ou un angle sortant de la maison. Facile à intégrer, elle est très fonctionnelle.
• encastrée : appuyée à trois murs de la maison, la véranda encastrée agit comme un puits de lumière. Elle doit être prévue lors de la construction.
• en épi : très courante, la véranda en épi est adossée à une façade ou à un mur pignon. Elle forme une excroissance qu’il faut intégrer au mieux dans le volume de l’habitation existante.
 
ORIENTATION : SUD-EST OU SUD-OUEST ?
Pas toujours possible de choisir l’orientation de sa véranda...
Pour une véranda “de passage” (sas d’entrée, espace de transition intérieur/extérieur...), une orientation Nord ou Est peut tout à fait convenir.
En revanche, lorsque l'on projette d’en faire une véritable pièce à vivre, deux grandes options sont possibles.
• au sud de la Loire :
Opter pour une orientation Est ou Sud-Est, pour profiter du soleil du matin et bénéficier de l’ombre aux heures les plus chaudes de la journée.
• au nord de la Loire :
Préférer une orientation Sud ou Sud-Ouest pour bénéficier des apports de chaleur jusqu’au soir afin de réchauffer la véranda pour la nuit.

AUTORISATION DE TRAVAUX OU PERMIS DE CONSTRUIRE
Attention, les démarches administratives varient en fonction de la dimension du projet. Si une demande d'autorisation de travaux suffit pour une véranda dont la surface au sol n'excède pas 40 m², un permis de construire doit être délivré pour installer une véranda d'une surface supérieure. Il est important de se renseigner auprès de sa mairie car les règles et les procédures varient d'une commune à l'autre.


La véranda peut devenir la nouvelle cuisine sur mesure.

CONFORT D'ÉTÉ ET D'HIVER
En hiver
La véranda doit capter les apports solaires, puis les redistribuer à l'intérieur de la maison sous forme de chaleur, qu'elle doit  alors conserver :
- Par temps ensoleillé, laisser les fenêtres reliant la véranda à la maison ouvertes, afin de favoriser l'entrée de la chaleur dans la maison ;
- La nuit ou par temps couvert, fermer les fenêtres. La véranda joue alors un rôle de tampon thermique qui améliore l'isolation de la maison.


En été
La véranda doit se protéger de la chaleur et de l'éblouissement, puis évacuer la chaleur tout en recueillant la fraîcheur (pour cela les vitrages isolants ont beaucoup évolué et certains stores intérieurs techniques offrent également une bonne protection solaire) :
- En journée, fermer les fenêtres de la maison et utiliser des protections solaires extérieures sur la véranda pour éviter la surchauffe ;
- Durant la nuit, ouvrir le châssis (fenêtre de toit, tabatière) placé au point le plus haut de la toiture de la véranda pour évacuer l'air chaud, ainsi que l'ouverture en partie basse (fenêtres à la française, baies coulissantes, grilles d'aération) afin de recueillir l'air frais.

Marie-Laurence Cattoire

mercredi 13 avril 2016

Une impérieuse envie de rose !

Vous sentez cette brise tiède qui souffle sur Paris ? Le soleil timide qui peu à peu reprend sa place ?
Cette douceur dans l'air nous donne des envies de couleurs tendres et de décoration subtiles. 
Preuve en est, les magazines déco du mois de mai qui ont mis une touche de rose sur leur couverture comme on poserait une touche de blush sur nos joues encore un peu pâles...

Pour s'approprier cette couleur pleine de bonne humeur repérons les peintures, les sols, les finitions et les accessoires ad'hoc... 

Côté décoration murale Maître en couleur et sa délicate palette de coloris nous invite à jouer les roses cosmétiques et gourmands (et nous aide en prime à trouver le bon peintre pour faire nos travaux). Le fabricant de toile de verre haut de gamme Systexx passe les murs en rose bonbon pour la joie des petits et des grands !

 
Au sol ce sont les sols vinyles qui se montrent les plus créatifs avec notamment un motif Provence chez Gerflor qui décline un effet carreau ciment en rose et gris. 

Facile à poser dans la cuisine pour un effet "carreau ciment" bluffant, le sol vinyle Provence de Gerflor.
 
Les Roses très "cosmétiques" du nuancier Maître en Couleur.
Douceur des murs rose ancien, peintures Sikkens.

Les fenêtres et baies vitrées peuvent elles aussi passer au rose avec les stores vénitiens Luxaflex, composés de fines lamelles d'aluminium laqué.

De fines lames de stores traitées façons "tie & dye" par Luxaflex.
Si c'est plutôt la touche rose fluo qui vous tente, optez  pour les aérosols Julien (qui permettent en 2 temps 3 mouvements de relooker un pied de lampe ou un cadre de miroir) ou pour un casque anti-bruit peltor de 3M (oui, parfaitement le casque peut être un accessoire déco !).

N'oublions pas les balcons et terrasses, où le rose pimpant est de mise grâce aux bacs, pots et jardinières Grosfillex qui mettent en valeur nos premières petites pousses de Printemps !

Rose flashy et vitaminé pour les terrasses avec Grosfillex.
Marie-Laurence Cattoire




jeudi 24 mars 2016

#VinylLab 2016, the place to be !

#VinylLab, mais au fait c’est quoi ? 
C’était l’évènement incontournable de Janvier dernier, organisé en notre showroom à Paris. Une présentation des tendances "sols vinyles" revisitée façon "sampling lab" (c'est-à-dire un endroit où on teste les échantillons... mais c’est plus joli en anglais !). 
Ca dure une journée, et c’est tout. 
Concrètement ? Vous êtes invité à venir voir, toucher, tester, apprécier un produit ou pas… 
Notre premier #VinylLab s’est  déroulé le 28 janvier ; il a permis de présenter les  décors phares 2016 de la marque Gerflor (LE spécialiste des sols souples) en avant première ! 
La bonne idée : des échantillons de la taille d’un stade de foot (mon coté marseillais), disons de bonne taille pour vraiment visualiser le sol en situation + plein d’échantillons plus petits pour apprécier au plus près les détails des décors, la matière, les couleurs… 
Ensuite, libre à chacune, chacun, de donner son avis, ses préférences, de matcher ses échantillons, ou de faire des "Selfeet" (oui oui)…   
Au terme de la journée, on en a plein les bottes mais on est heureux ! Le concept a plu, nous avons reçu plein de testeurs, et l'on sait quels décors sortent du lot. 
Je peux vous dire en experte que je suis que l’effet bois vieilli a toujours la cote, notamment si le décor présente un dessin décalé (genre mélange d’effet bois usé, tartan, pied de poule) et le carreau ciment est décidément au goût du jour, surtout quand il doux à la marche et doux à la vue :  plébiscite pour un modèle Provence ocre tout de rose vêtu (moi aussi je l’aime). 
On recommence quand ?

Sabine Madariaga

Top des insta #VinylLab :





vendredi 18 mars 2016

I love water !

La déco qui aime l'eau signée BerryAlloc.
A J-3 de la journée mondiale de l'eau, petit tour d'horizon des industriels qui innovent autour de cette précieuse ressource, pour l'économiser, la recycler, la stocker et même... s'en protéger !

Un fabricant de solutions pour le traitement de l'air propose de recycler les eaux grises pour les transformer en chauffage. Ce système, baptisé Yzentis Nabilo et dédié aux logements collectifs, fonctionne à partir d'un circuit d'eau primaire lui-même alimenté par différentes sources : pompes à chaleur à absorption gaz, chaudière centralisée, systèmes utilisant les énergies renouvelables comme la récupération d’énergie sur la VMC, sur les eaux grises, le solaire, ou encore des chaudières à condensation.  
Avec cette solution signée France Air, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !

Le spécialiste français de l'étanchéité Siplast propose un très astucieux procédé de rétention d'eaux pluviales constitué de mini-réservoirs à installer en toiture. Wateroof est le premier système complet qui permet de retenir temporairement l’eau de pluie tout en conservant l’exploitation pleine et entière de la toiture-terrasse qu’elle soit jardin, accessible piétons, véhicules, technique ou multi-usages.

Un grand fabricant de parquets et stratifiés a inventé un revêtement mural dédié aux salles de bains : aussi joli qu'un carrelage mais bien plus léger, Wall & Water est très facile à poser ; cette nouvelle collection de revêtements muraux signée BerryAlloc  protège les murs en beauté.

 
N'oublions pas le créateur de la chasse d'eau à double-débit ! En inventant dès 1995 le premier réservoir de chasse d’eau à double-touche, Geberit initiait un tout nouveau geste pour le respect de l’environnement et se montrait précurseur en matière de gestion de l’eau. Rappelons en effet que les WC sont le second poste de consommation d’eau dans le foyer. L’innovation technologique a donc pour enjeu majeur de renforcer la lutte contre le gaspillage et les fuites d’eau via des mécanismes de chasse de nouvelle génération ; pour exemple, sur la base d’un réservoir de chasse d’eau à deux débits, 3 et 6 litres, l’économie d’eau réalisée est d’environ 45% à 60% par rapport à un système traditionnel 9 litres. Rappelons que les systèmes Geberit permettent d'économiser chaque année dans le monde... 1500 m3 d'eau potable !

Et pour terminer voici le trailer de la prochaine Journée Mondiale de l'Eau.


Bon week-end à tous !
Marie-Laurence